L'absurdité du monde moderne



J’ai longtemps hésité avant d’écrire cet article. En même temps que je suis en train de l’écrire j’hésite encore si je vais le publier sur internet. Donc si vous le lisez, vous savez que j’ai franchi le pas. J’essaie de mettre quelques-unes de mes idées sur papier. A quoi ça va servir ? J’en sais rien. Ce qui est sûr c’est que cela ne va pas changer le monde. Je voudrais vous parler du libéralisme, du libre-échange de biens. Comme j’ai étudié les sciences-économiques on nous a toujours mis dans la tête que le libre-échange c’était bien, que c’était l’avenir. Le monde y gagnait parce que ce que les gagnants gagnent est plus grand que ce que les perdants perdent. J’y ai cru pendant longtemps. Et puis… Le mythe s’est effondré dans ma tête…

Le libre-échange c’est bien !

Avec le libre-échange et la mondialisation nous avons un tas de biens et de produits à des prix super bas. C’est génial. Le consommateur gagne. Il peut acheter des produits exotiques, il peut acheter des produits à un prix négligeable. Il en gagne, certes mais quid des travailleurs ? C’est un peu le serpent qui mord sa queue. D’un côté le consommateur il gagne mais de l’autre il perd parce qu’il voit ses usines se délocaliser vers des pays moins chers, des pays sans sécurité sociale. Et puis la belle grande entreprise peut importer ses produits dans les pays concernés à un très petit coût. Certes, il doit payer le transport mais le coût du transport a fort diminué avec la libéralisation des marchés aussi.

Le résultat de ce libre-échange non régulé c’est le chômage de masse. D’un côté on ouvre grands les frontières qui nous mettent en concurrence avec des pays dépourvus de droits sociaux et de l’autre côté on importe massivement des Juifs du 21ième siècles. Je m’explique. On ouvre les frontières comme ça les consommateurs ont plein de biens et de produits mais le truc c’est que pour avoir ce petit prix il faut que les coûts de productions soient aussi très bas. N’oublions pas que le profit compte avant tout. Donc on délocalise les entreprises et on délocalise une partie de l’emploie vers les autres pays. Et comme on importe de l’emploie on crée encore plus de chômage. Airbus, encore il y pas si longtemps a demandé à la Commission Européenne de faire venir plus de réfugiés et d’assouplir les règles pour qu’on puisse les mettre au service des machines dans les usines. A quoi pense Airbus ? Juste à faire de la production avec de la main d’œuvre qui ne coûte rien. Pourquoi les payer ? Ils ont connu la guerre et ne demandent autant de confort que les Européens.

Je voudrais faire ici un pas de côte en parlant de l’agriculture. L’agriculture française en particulier a beaucoup de difficulté. C’est une partie de la France oubliée. Me demande même si je peux utiliser ce mot sans faire le jeu du FN. Bref, c’est une partie de la France oublié. Il y a encore des agriculteurs honnêtes qui essaient de survivre en faisant de la qualité en ne trichant pas. Je voudrais juste vous mentionner qu’il y en a beaucoup qui trichent. L’agneau de Sisteron par exemple. Il y a certaines personnes qui font importer des agneaux de Nouvelle-Zélande. Après quand la bête est un mois sur le territoire de Sisteron elle peut avoir le label ‘Agneau de Sisteron’. C’est malsain mais cela se fait. On oblige donc les agriculteurs ou bien à tricher ou bien à devenir des usines à production ou c’est la quantité qui compte et pas la qualité. Quand on a la quantité les coûts de productions sont plus bas et on peut donc plus facilement vendre. Bah oui il faut concurrencer avec les pays sans normes sanitaires, avec les pays où l’on injecte des hormones dans les bêtes, les pays où l’on met les poulets dans le chlore. Mais donc il y a beaucoup d’agriculteurs sombrent. Ce sont les perdants de la mondialisation. Mais ce n’est pas grave les gagnants, le consommateur voit son pouvoir d’achat en monter.

Deuxièmement, c’est aussi le retour de l’esclavage non seulement dans nos usines en Europe mais surtout dans le tiers monde. Des millions de femmes et d’enfants sont mis à la disposition de ses grandes entreprises. C’est eux qui font votre téléphone, vos vêtements, vos appareils électro-ménagers, etc. Ils n’ont pas de sécurité sociale, pas de salaire digne, pas de bonnes conditions de travail, pas d'heures de repos. Cela coûte rien à produire mais ne nous inquiétons pas, nous on a nos biens et notre pouvoir d’achat en profite.

En troisième lieu j’aimerais invoquer la planète, l’aspect écologique. Elle meurt jour après jour. Dans les pays producteurs il n’y pas de règles qui limitent la pollution. Ces belles entreprises peuvent aussi jeter leurs eaux sales dans les lacs et les rivières. Puis nous consommons et consommons et consommons. Peut-elle vraiment se permettre que nous avons toutes les saisons, tous les fruits du monde dans nos rayons de supermarchés ? Peut-elle se permettre qu’on importe du vin des pays de l’Est fait avec des fruits de France ? Peut-elle se permettre qu’on mange tous les jours de la viande parce que le coût est très bas ? Peut-elle vraiment supporter tous ces déchets ? Peut-elle vraiment qu’on fort dans l’Antarctique pour trouver de nouvelles sources de pétrole ? Peut-elle vraiment encore supporter une population plus grande ? Peut-elle vraiment supporter qu’on détruise encore plus de forêts ? Peut-elle vraiment supporter qu’on creuse en elle pour le gaz de schiste ? Peut-elle vraiment supporter qu’on détruise encore plus de faune et de flore ?

Je voudrais ici aussi faire un deuxième pas de côté et vous parler de la faune et plus exactement du loup. On détruit des vies pour notre petit confort. Donc on a vu que les agriculteurs doivent tricher et s’agrandir pour survivre mais a côte de ça ils se sentent aussi obliger de tuer. Le loup est de retour en France ET c’est magique. C’est un animal magique mais voilà comme toute espèce vivante il doit se nourrir donc parfois dans la région il y a des attaques de loups sur les brebis. Autrefois, les agriculteurs avaient une cinquantaine de têtes, maintenant ils en ont des milliers. Donc premièrement on ne peut pas tout surveiller parce que le troupeau est dispersé sur des kilomètres carrés entiers mais deuxièmement on veut détruire la faune en tuant le loup. Parce que c’est lui le méchant. Il faut le tuer pour se protéger, pour survivre.

Le loup c’est juste un exemple de la destruction massive de la faune pour nos l’homme. Pourquoi la vie d’un homme vaut plus qu’un animal ? Ce sont deux espèces vivantes. Nous avons tous les droits de vivre. 

Avec le TTIP, mais oui vous savez le traité de libre-échange entre l'Europe et les Etats-Unis, on crée un monde encore avec plus de libre-échangisme. Cela va être génial nous dit-on, cela va apporter de la croissance, cela va apporter de la richesse, cela va faire monter notre pouvoir d’achat. Mais franchement est-ce vraiment le cas ? Est-ce que les entreprises ne vont pas délocaliser aux USA ? A côté de ça nous consommateur nous aurons encore plus de choix de produits. Mais est-ce vraiment nécessaire ? A-t-on vraiment besoin de plus choix ? A-t-on vraiment besoin de plus ? N'a-t-on pas déjà énormément de choix ? Et quid de la qualité ? Il faudra encore produire en plus grande quantité pour faire diminuer le prix, encore et encore. C'est une machine infernale. Mais bon sang ! A quoi bon ? Je pense que la Terre ne puisse pas supporter cela. Plus de déchets, plus de pollution, moins de ressources.

En dernier lieu je voudrais dire que le libre-échangisme profite qu’aux grands de ce monde : aux grandes entreprises et aux riches. Quand je parle de riche on pourra croire que je vais le jeu du socialisme. Mais non je parle juste des gens super fortunés. Bref, cela profite à eux au détriment de la classe moyenne. La classe moyenne, c’est toujours elle qui doit trinquer à chaque contrôle budgétaire c’est toujours elle qui doit payer les impôts parce que les grands sont intouchables. Regardez, ce sont les grandes entreprises qui ne paient pas les impôts alors que les PME et les PMI paient et paient des impôts à la limite du vol. Eux on arrive à toucher. C’est tellement facile. Mais alors face aux grandes entreprises sans moral les gouverneurs ont peur. Ils ont tellement de pouvoir qu’ils peuvent fermer une usine en un claquement de doigts. Voilà pourquoi ils ont AUCUNE morale. Mais aucune. Tout doit profiter à eux. Ils doivent faire du profit et du profit. N’importe comment. C’est aussi les grandes entreprises qui arrivent à produire dans les pays en voie de développement et c’est eux qui peuvent exporter et importer. Les PME et PMI ne peuvent pas faire ça. Eux subissent la concurrence déloyale. Parce que c’est facile de vendre des biens de consommations produits par des enfants.

Incarner Dieu

Parce que oui Monsieur ou Madame, nous consommons c’est très bien tout ça. Mais nous sommes de plus en en plus sur terre et donc il faut nourrir toutes ces petites bouches. Et c’est comme ça que l’homme commence à incarner Dieu. Des entreprises comme Monsanto joue avec l’ADN de nos produits pour les modifier. Bah oui, il faut bien. Il faut plus de produits sur moins de terre. Mais quid la mondialisation dans tout ça ? Elle a permis l’accroissement de la population mondiale parce que comme nous consommons plus, nous produisons plus, notre pouvoir d’achat augmente et donc nous faisons des enfants.

Mais encore l’aspect écologique. On détruit la faune et la flore pour faire de la place à cette espèce horrible : l’homme. Mais au plus d’hommes au plus au plus de nourriture qu’il faut, au plus de biens au plus de pollution au plus de forêts abattus. La forêt amazonienne doit faire du papier, l’huile de palme doit faire une pate a tartiné, la faune doit faire placer pour le logement. L’homme part un peu en croise pour être partout. Pour tout détruire sur son passage. 
A côté de ça on va bientôt régler l’homme. On en est pas loin, les entreprises qui se spécialisent à l’ADN humain pour pouvoir le modifier et créer des hommes immortels et parfait, des hommes et des femmes conforment à l’idéal d’un gouvernement ou d’une entreprise. Répétons : l’idéal d’un gouvernement ou d’une entreprise. C’est quoi ? On ne peut plus être unique ? On ne peut plus avoir des défauts.  

Et si c’était les grandes entreprises le plus grand danger ? Et si c’était les grandes entreprises qui dirigeaient le monde ?

Incarner l’humanité

La mondialisation a aussi pour résultat qu’une certaine catégorie de la population se sente supérieure au reste du monde et veut donc incarner l’humanité. On est riche, on est mieux donc on veut et on peut aider tout le monde. Or c’est faux.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais il y a des milliers de réfugiés qui débarquent chaque jour sur notre territoire. Le pire premièrement c’est que c’est nous l’Europe et les USA qui ont créé la guerre là-bas. On se sentait tellement supérieur, on est tellement content avec la démocratie qu’on a voulu l’instaurer là et on voulait promouvoir les droits de l’homme (avec force) et en compensation nous voulions juste un peu de pétrole. Grand désastre. Ce sentiment de supériorité et d’une seule vérité est vraiment la plaie de ce siècle.

Mais deuxièmement il y a aussi ici en Europe un jeu avec les émotions. Nous devons accepter ces gens au nom des droits de l’homme et donc on publie des articles avec des photos des enfants morts. C’est tragique je ne voudrais surtout pas le nier. Donc nos émotions disent qu’il faut accepter tous ces gens. Mais on oublie une autre partie d’enfants : la partie qui travaille dans les usines pour faire nos biens de consommations, la partie qui vit dans sans à manger en Afrique, … Pourquoi une catégorie aura le droit de toutes nos aides et pas les autres. Autre absurdité avec cette histoire c’est le fait que la Commission Européenne va autoriser les déficits budgétaires qui viennent en aide pour les réfugiés pour les pays de la zone Euro. Alors là, je tombe littéralement sur mon cul. Va expliquer ça au milliers de pauvres en Grèce. Donc on peut dépenser pour des gens qui viennent de nulle part mais alors aider des gens qui ont contribué toute leur vie c’est de trop. Va expliquer ça en Grèce.

Donc si une certaine catégorie de la population veut incarner l’humanité parce qu’elle se sent tellement parfait j’ai aucun problème mais qu’elle soit cohérente. J’aimerais être ce genre de catégorie. Mais je n’arrive pas à être cohérant. Ça demande tellement d’effort et de perfection. Mais bon je vois que certaines personnes y arrivent quand ça leur arrangent. Mais le problème c’est que notre élite politique est tellement déconnectée du monde réel.

En parlant de déconnection du monde réel permettez-moi d’encore faire un petit pas à côté. Qui sont ces gens qui nous gouvernent ? D’où viennent-ils ? Et pourquoi ont-ils le pouvoir ? En tant que citoyen a-t-on vraiment la possibilité de changer les choses ? Personnellement, je pense que non. Nous sommes dans un monde et il arrive comme un train. Et le train avance et avance et nous ne savons rien y changer. Donc ces gens à l’Europe sont là et décident un tas de truc pour nous, sans que nous avons demandé quoi que ce soit. Ils changent une société entière sans consulter le peuple, sans que le peuple soit d’accord. Mais de toute façon ils s’en foutent de ça. Qui sont-ils ? Qui est coupable ?

Le libre-échange a réduit la pauvreté

Parlons-en de la pauvreté. L’autre jour je voyais un graphique circuler sur internet qui nous montrait que la pauvreté extrême entre 1950 et 2015 avait chuté (littéralement). Je regarde et puis je me pose la question : « Mais comment est-ce mesuré ? ». Le graphique mesurait le nombre de gens dans le monde qui vivait avec moins d’un dollar par jour. Je n’ai pas besoin d’ajouter des mots ici.
Alors comment est mesuré la pauvreté en Europe. Je ne parle plus de pauvreté extrême mais de pauvreté tout court. On prend la moyenne de la richesse d’un pays et celui qui est en dessus des 40% par exemple vit en pauvreté. C’est donc une pauvreté relative.

Ce que je ne comprends pas ce qu’on arrête pas de dire ça que le libre-échange réduit la pauvreté mais tu as déjà vu le nombre de gens qui vivent et dorment dans les rues ? Et où est passé l’argent ? Il est où ? Dans quel monde vit-on ? Il y a des riches qui sont super riche mais il n’y pas d’argent pour aider les gens qui vivent dans des conditions pas possibles. Apparemment pour cela il n’y pas d’argent. Mais il est passé où ? C’est un truc que je n’arrive pas à comprendre. On veut incarner l’humanité mais on ferme les yeux sur ce qui se passe dans ce monde. C’est normal cela n’importe AUCUN gain électoral. Quel monde horrible.

On pourrait dire que les riches sont devenus plus riches et que c’est pour cela que les autorités publiques n’ont plus d’argent. Je n’en sais rien je dois dire. Mais comme les riches Grecs. Ils s’enfuient du pays mais ils ont aucun problème de conscience de laisser des milliers de gens dans la rue ? Ou bien à partir d’un certain moment on éteint sa conscience. C’est la banalité du mal ?

Conclusion

Je sais, j’ai mélangé beaucoup de sujets mais je m’en fou. Je voulais juste un peu mes idées sur papier. Et je sais très bien que mes arguments ne sont pas 100% valables. Et demain je sais que j’aurai oublié d’écrire le tiers du quart de ce que je pense. Mais c’est normal je peux pas mettre ma tête sur papier. J’en suis pas capable. Mais voilà. Moi aussi je ne suis pas parfait, moi aussi j’ai ma vision du monde qui peut changer. Mais ça ne nous empêche pas d’avoir un débat sans mépris.

C’est la fin. Je ferme mon ordinateur fabriqué par des enfants pour un salaire de misère. Je compte manger quelque chose maintenant qui vient de je ne sais où. Et grâce à la mondialisation je peux partager ceci avec vous. Et ne regardez pas ce que je fais mais regardez ce que je dis.
Mais sachez que tout ce qui bénéficie à une partie est perdu par une autre. Juste un dernier truc que je voudrais que vous reteniez. Etes-vous prêt à acheter une montre ou une voiture de luxe volée ? Non ? 

Parce que cela ne se fait pas ? C’est du vol ? Ce n’est pas moral ? Sachez qu’il y a aucune différence avec ce que vous achetez tous les jours : vêtements, iPhone, fruits. Tous, tous, tous ont été fait sans moral. Vous ne valez pas mieux.

Devrais-je terminer par une note positive ? Savez-vous faire la différence ? Peut-on changer ? 

Ah l'image ? Pourquoi le loup ? Represente l'hiérarchie où certains dirigent les autres. 


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le capitalisme, ennemi de la créativité

Mario Draghi en mode bazooka

Leading or leaving